Il y a pas très longtemps, alors que je me rendais au quatrième étage de ma fac, ça m'a frappé : Je n'ai aucune forme physique. Pour être tout à fait honnête, ça n'aurait pas du être un choc. Le fait que mon alimentation soit quasiment exclusivement basé sur de la raclette, les chips et du nutella et que chaque tentative pour me mettre au sport se soit conclu par un échec retentissant auraient pu m'alerter. Mais c'est quand tu te retrouves devant la secrétaire de ta fac, épuisé, que tu réalises dans quel état physique lamentable tu es. Et c'est donc là que j'ai eu le déclic, j'allais me reprendre en main ! J'avais décidé de m'y mettre le soir même, et je m'imaginais déjà, un mois après, avoir un corps de rêve.

Oui, j'étais naïf.

london 2012
Christophe Lemaître tiens toi prêt, j'arrive !

Pour être totalement transparent avec vous, c'était pas la première fois que je me rendais compte que ma condition physique laissait à désirer. La vrai première prise de conscience avait eu lieu pendant la période des soldes. Je rentrais plus dans mes jeans taille 40 et j'avais donc pour mission d'en acheter des nouveaux. Autant vous le dire tout de suite, l'activité des soldes n'est pas l'exercice dans lequel je me sens le plus à l'aise, et je me sens très souvent ridicule dans les cabines d'essayages de 60cm². Je sais pas pour vous, mais moi dès que j'essaie un vêtement, je galère tellement à bouger dans ma petite cabine que j'ai l'impression d'être dans une sictom des années 90's. Ma plus grosse peur étant de perdre l'équilibre et de faire tomber l'espèce de drap qui sert de "porte" à la cabine. Un comique de situation hilarant (ou pas) dans une série télé, mais beaucoup moins drôle dans la vraie vie. "Heu. Bonjour tout le monde. Oui je suis sur le sol du magasin en boxer, le pantalon monté jusqu'au niveau des genoux. Ah tiens, ma prof de droit des affaires. Comment allez vous madame ?

En l'occurence, j'avais vaincu ma peur des cabines d'essayages et tentais désespérément de fermer le dernier bouton d'un pantalon taille 42. Une tentative assez pathétique, jusqu'à ce qu'une vendeuse  (mesquine) n'intervienne : "Hola, mais il faut vraiment prendre la taille au dessus." Dans un univers parralèle, je lui aurais dit : "Non conasse, j'avais pas remarqué, j'avais l'intention de l'acheter comme ça, et de ne jamais fermer mon jeans !" Dans cet univers, je lui ai répondu, un peu dépité : "Mais c'est déjà du 42 !"  et elle, sans merci : "Et bien, vous mettez du 44 monsieur." Et ça, ça fait mal. Attention je dis pas que c'est mal de porter du 44, le truc c'est que je suis relativement mince et que donc, ça fait un choc. Sérieux je pense que cette marque de jeans fait probablement partie d'une organisation secrète cherchant à faire devenir tout le monde anorexique. Alors les meufs, n'entamez pas un régime de dingue parce que vous mettez du 42 : ça ne veut rien dire. (Oui, j'essaie moi aussi de me rassurer.) Quoi qu'il en soit, j'avais grossi.  Et pour tout dire, j'en étais content... Au début. Grossir pour un mec, c'est cool. Autant une meuf voudra probablement rester mince, autant un mec il s'en fout. Tu deviens un homme, tu vois. Et puis je pensais que j'allais grossir façon Ryan Gossling moi.

Oui, je sais, j'étais naïf.

sexy and i know it

I'm sexy and I know it.

Non parce que dans la vraie vie, quand tu grossis, tu deviens plus Laurent Ournac que Ryan Gossling. Demandez à Kevin Federline, l'ex de Britney, il en a fait l'amère expérience. Ceci dit, même si tu te muscles, ne rêve pas, tu ne deviendras pas non plus comme Ryan Gossling. Tout ça pour dire que j'ai réalisé que si je pouvais éviter de ressembler à ces mecs qu'on dirait qu'ils sont enceints tellement ils boivent de kronenbourgs, ça serait cool. 

Je me lance donc dans la grande aventure du sport, (oui, je sais, je suis pas très en forme niveau stylistique aujourd'hui.) je céde à la dictature de l'image et je vais me muscler. Enfin je vais essayer. C'est parti pour une séance de sport, la première depuis des lustres. /!\Attention, ce qui va suivre ne doit pas être reproduit chez soi/!\ Imagiez moi, à donf, passant du néant de l'activité physique, (0 exercice par semaine) à des dizaines de séries de pompes, suivis par des séries d'abdos. Je me déchire complètement et suis super fier de moi. I'm on FIRE ! Allez, encore une semaine comme ça, et j'ai une tablette de chocolat.

Alors là, oui, j'étais vraiment naïf.

if you know what i mean

If you know what I mean.

Évidemment le lendemain, je ne sais plus bouger. Je ne peux littéralement plus enfiler mon t-shirt car ça nécessiterait de lever mes bras, un effort devenu insurmontable. Je pense même être devenu handicapé. C'est au moment où je galérais à me brosser les dents que j'ai eu ma seconde prise de conscience de la semaine, j'ai découvert le concept des courbatures. Alors oui, je sais, comme ça, ça a l'air sympa. On pourrait croire que les courbatures sont un petit rappel que tu as fait du sport, une sensation de tiraillement qui, finalement, te fais du bien, tu sens où tu as travaillé la veille. Oui et ben en fait non. Les courbatures ça fait juste super mal. Et ça a un peu le même effet qu'une gueule de bois tu vois, après tu es genre : "Plus jamais je ne ferai du sport, plus jamais !"

Enfin ceci dit, et malgré les courbatures, je n'ai pas abandonné, parce que moi je suis comme Kenza Farah. (Un peu.) Oui, je me bats, j'ai l'habitude. (et je vois que tu connais tes classiques.) Suite à l'expérience douloureuse des courbatures et à la réalisation du fait qu'il faudrait plus de quelques semaines pour voir des vrais résultats, j'ai légèrement baissé mes attentes et me suis créé un petit planning. Tout ça en prenant mes conseils sur doctissimo, la première fois que j'allais sur ce site pour autre chose que lire les fétiches bizarres des autres. J'ai aussi décidé de rendre mon objectif de "plus de sport "public (oui, enfin "public", tout est relatif, public aux trois visiteurs de mon blog) afin de tenir bon, car non, je ne ferai jamais rien pour vous décevoir lecteurs !

Je me suis même fait une Playlist spécial sport. Je vous la conseille, tu peux juste pas abandonner en écoutant ces chansons, t'aurai l'impression de les trahir. Et tu n'as pas envie de trahir Kenza Farah, hein ?!

Power. Kanye West.
Lose Yourself. Eminem.
Stronger. Kelly Clarkson. (Oui bah quoi ? Je vois pas où est le problème !)
Eye of The Tiger. Survivor.
Don't stop me now. Queen.
Rock that body -Skrillex remix-. Black Eyed Peas.
Off to the races. Lana Del Rey.
Niggas in Paris. Kanye West et Jay-Z.
Always on the run. Yuksek.
Je me bats. Kenza Farah.

Tu peux commenter et faire tourner cet article. Tu peux aussi pré-commander mon futur calendrier de photos de moi nu pour quand je serai devenu un athlète. (Date de livraison non connue.)